Poèmes de Mahmoud Darwich


A ma mère

L’enfance grandit en moi
J’aime mon âge
Car si je meurs
J’aurai honte des larmes de ma mère!

Si un jour je reviens
Fais de moi un pendentif à tes cils
Recouvre mes os avec de l’herbe
Qui se sera purifiée à l’eau bénite de tes chevilles
Attache -moi avec une natte de tes cheveux
Avec un fil de la traîne de ta robe
Peut-être deviendrai-je un dieu
Oui un dieu
Si je parviens à toucher le fond de ton cœur!

Si je reviens
Mets-moi ainsi qu’une brassée de bois dans ton four
Fais de moi une corde à linge sur la terrasse de ta maison
Car je ne peux plus me lever!
Quand tu ne fais pas ta prière du jour

J’ai vieilli
Rends-moi la constellation de l’enfance
Que je puisse emprunter avec les petits oiseaux
La voie du retour
Au nid de ton attente!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s