TIMGAD LES DEGATS DU FESTIVAL


THËATRE ANTIQUE

THËATRE ANTIQUE

APRES FESTIVAL

APRES FESTIVAL

FIN FESTIVAL

FIN FESTIVAL

DANSER MAINTENANT…

Le rideau est tombé (au sens propre) sur la dernière soirée du dit festival international de Timgad( édition x) l’heure est aux bilans. Ça tiens de l’impossible car il n y a aucun chiffre, aucune donné, pour faire ou réaliser le moindre diagnostic, à part peut être constaté les dégâts de toutes sortes, et surtout les préjudices causés au sein de la ville antique et plus particulièrement au théâtre antique, sur le mur de soutènement. Après le brouhaha et vacarme nommé festival, la ville retrouve un soupçon de calme et de quiétude, mais avec des dégâts et stigmates visible à l’œil nu.

Si les services d’hygiène, d’embellissement, de surveillance, de garde, de la mairie de Timgad, sont mobilisés bien avant le départ et l’ouverture du festival, mais surtout pendant le festival, la ville de Timgad, ne touche pas UN DINAR des rentrées (si rentrées il y a) de la caisse du festival, pour la simple raison, que le fête est organisée certes à Timgad, mais n’appartient pas à la localité. C’est l’office national des fêtes (les moqueurs disent feintes) qui empoche le pactole. Ce n’est pas X FILES mais le festival international de Timgad.

les responsables se contentent de formules bien intentionnées, sans trop se prononcer ou sans se prononcer du tout, ce n’est pas le cas, des membres de l’association des amis de Timgad, qui eux n’ont pas attendu la fin du CARNAVAL (comme ils disent) pour tirer la sonnette d’alarme, mais surtout tirer à bouler rouge, sur l’idée même de l’organisation d’un festival , sur un site en souffrance, après les vols , les pillages subit, et bien sûr les éditions précédentes, dans les préjudices sont irréversibles, les organisateurs , font la sourdes oriels, n’écoutent personnes, en dépit des alertes et avertissement , des plus hautes instances universel, et associations mondialement connues et reconnue, pour les combats menés afin de préserver le patrimoine universel, dont Timgad fait partie. Peine perdue le festival a eu lieu, et aura certainement lieu, dans la même cacophonie, désordre et casse. Il y a cette esprit de quartier ou de Houma( je ne vise personne) qui fait croire aux organisateurs du festival, ceux qui viennent( qui descendent d’Alger) qu’ils disent , nous sommes en Algérie profonde ( PARDI) et chaoui de surcroit : Nous sommes EDOULA , combien même THAMUGADI( corrige moi stp M HADDAD) est patrimoine international, on la gère comme un parking sauvage et c’est le cas.

C’est loin des regards de certains vigiles saisonniers , qui travaillent à l’intérieur de la ville antique, mais qui ne semblent s’intéresser qu’a la chasse aux couples, au lieu, d’ouvrir l’œil, pour débusquer de nouveaux braconniers, les voleurs de la mémoires, qui opèrent à la lumière du jour, et qui n’hésitent point à creuser, à la recherche de prétendus trésors. Qu’un jeune élément de l’association de Timgad, nous guide. Il nous mène au musées fermé depuis une dizaine d’année, il n’a plus rien à étaler ; les pièces les plus précieuses ont étés dérobées, et ce ne sont certainement pas des sanctions à la va vite, qui vont restituer les pièces rares. Derrière le théâtre antique une hécatombe, qu’on prend soin de cacher, comme une plaie. Des éboulements, causer par les spectateurs qui débordent, le nombre de personne peut atteindre 5000 spectateurs et même plus, alors qu’en réalité, il n y a que 700 places. En cas d’incidents grave, qui va assumer, personne ne sait. Une ancienne galerie, transformée en lieu de soulagement (voir photo) le temps d’un festival et la liste des aberrations et langue, trop langue. Il n y a pas l’ombre d’un doute, à ce train, et rien n’indique que ça va changer, l’Aurès, considéré comme un musée à ciel ouvert, est entrain de perdre ; des empreintes laissées par l’Homme depuis la nuit des temps, le tombeau Imedghassen ( tombeau berbère) en souffrance après des travaux douteux, Timgad subit les affres à chaque festival, et bien d’autres lieu de mémoire, livrés à eux-mêmes , où les pilleurs agissent en toute impunité. On n’est pas loin, mais en plein fable (la cigale et la fourmi) si nous continuons à chanter à Timgad, arrive un jour ou nous danserons, mais sur les décombre. Qu’on se le dise.

 

Rachid HAMATOU

Publicités

4 réflexions sur “TIMGAD LES DEGATS DU FESTIVAL

  1. D’abord BRAVO! à vous et vos collaborateurs pr cet article et cette prise de conscience que vous nous faites partagées..ensuite mes questions sont les suivantes : Est-ce gue vous en avez fait part à notre président mr BOUTEFLIKA car je pense qu’il ne sera pas insensible à ce probleme ou au ministre de la culture..(même si je pense que vous l’avez déja faît…et quelle a été la réponse si réponse il y’a eu ?)Même si j’imagine bien que ce sont les intêrets économiques de certain qui prévaut..Avez-vous prévenu au préalable les chanteurs invités ?(sorte de boycott à l’évenement ds le cas où aucuns efforts aurai été fait)ou afin qu’ils puissenr faire une annonçe « d’avertissement de conduite » au public au démarrage du concert.Aussi, car je pense que les festival à TIMGAD ne cesseront pas.. pourqu’oi ne pas éssayer de prendre des précautions tels que l’installation de sanitaires provisoires comme il en éxiste déja en europe..Malgré tout je pense que le seul espoir concernant les vestiges de Timgad reste son classement par l’UNESCO.. de patrimoine mondial des vestiges culturelles et historiques.. et il faudra faire appel « fatalement » aux techniciens (archéologues) pour la reconstitution et surtout la réparation des vestiges « endommagées »..et notamment faire appel à des « gardes ou surveillants ocidentaux »…rigoureux et strict ds leurs rôles à accomplir…merci encore et bon courage! Merci de ns tenir au courant pour la suite..

  2. une pétition est mise en ligne jusqu’à fin janvier concernant le plus ancien monument d’afrique du nord « imedghassen » afin d’interpeller l’UNESO afin qu’il soit classé patrimoine mondial de l’humanité

  3. Bah alors mes amis, qu’estce qu’il passe avec le patrimoine! Je tombe super au hazard sur cette information! Pourriez-vous faire plus de photos pour que l’on puisse se rendre de compte du désastre, voire vous aidez depuis Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s