LA JOURNÉE DU 8 MARS LUI SERA CONSACRÉE


Femme rurale : quel rôle dans le développement local ?

Le travail de la femme algérienne est-il valorisé? En tout cas, aucune
étude sur le terrain n’est en mesure de démontrer l’engagement de la
femme dans le développement local et national. Si par ailleurs,
l’activité de la femme active est intégrée dans la masse des
travailleurs, son rôle au foyer n’est pas capitalisé, ni mis en évidence.
Rosa Mansouri – Alger (Le Soir) – Une situation qui est aujourd’hui
déplorable et nécessite une nouvelle approche de la part du gouvernement
pour mieux apprécier la participation de la femme au foyer dans le
développement de la nation. La fête internationale de la femme (8 Mars)
sera consacrée, cette année, à la catégorie des femmes travaillant à
domicile. Elles sont des milliers vivant en milieu rural qui travaillent
deux ou trois fois plus que l’homme et la femme active, mais dont la
valeur de l’effort consenti n’est pas mesurée. C’est dans cette
perspective de réintégrer la femme rurale à la place qui est la sienne
que le gouvernement, par le biais de plusieurs ministères, la Formation
professionnelle, la Famille et la Condition féminine, le ministère
chargé du Développement rural, de la Solidarité nationale et celui du
Travail, de l’emploi et de la Sécurité sociale, a décidé d’organiser un
salon qui portera sur le thème «Politique et stratégie nationale de
formation pour que la femme rurale soit un véritable acteur du
développement rural». Une commission interministérielle a été installée,
hier, à l’institut national de la formation professionnelle pour
préparer cet événement. La ministre de la Famille et de la Condition
féminine, qui revient d’une mission à l’intérieur du pays où elle a
rencontré les femmes du milieu rural, a livré ses premières
préoccupations concernant la situation de ces dernières. Selon elle,
«une forte résistance due aux mentalités encore archaïques empêche la
femme rurale de s’épanouir et d’imposer sa présence dans la vie active
et celle du développement économique rural». Ainsi, ce salon, prévu le 8
mars, sera une opportunité pour tous de s’ouvrir sur l’activité de la
femme au foyer et de valoriser cette contribution économique et sociale.
Il s’agit également de s’enquérir des besoins de cette frange importante
de la société pour lui apporter aide et soutien. L’on pense
particulièrement à l’élargissement des domaines de formation au profit
des femmes rurales, d’apporter un appui financier dans des projets
initiés par celles-ci et surtout de leur offrir la possibilité de
s’inscrire dans le programme d’alphabétisation. Plusieurs conférences
ainsi que des ateliers seront organisés en marge de ce salon afin de
capitaliser toutes les expériences déjà mises en place dans le cadre de
l’accompagnement de la femme rurale dans son développement.

R. M.

Source de cet article :
le soir d algerie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s