Appel à la générosité de chacun

L’Association L’Aurésienne Kahina va de nouveau se rendre dans les Aurès mi février 2008 pour son 3ème voyage solidaire.

Objectifs:

<> Distribuer des fournitures scolaires aux enfants des écoles démunies,
<> Fournir une aide aux résidents de la « Maison de bienfaisance – Merkiche – » constitués de dizaines de vieillards, enfants, femmes abandonnés de tous et livrés eux-même. Ces laissés-pour-compte de cette wilaya (département).

Nous renouvelons donc notre appel à la générosité de chacun – fournitures ou dons – que nous redistribuerons lors de notre voyage solidaire dans les Aurès.

La générosité de tous est la bienvenue.

Maill : auresiennekahina@yahoo.fr

site internet : http://fr.360.yahoo.com/auresiennekahina

Une bouteille à la mer

une demande m’a étais faite pour essayer de retrouver une personne perdue de vue depuis de longues années
C’est monsieur Ben Meziane Majid , ben slimane Ben azzouz qui est à la recherche de son cousin :
BEN MEZIANE AMORE fils de Lahrbi Ben Azzouz et de  Toueme Keltoum, il est né à Rimila (Kaïs) entre 1930 et 1932. Il est venu en france à Lyon en 1953 des nouvelles de lui jusqu’en 1955 ensuite plus rien; Il a travaillé aux entreprises Monin (Part Dieu) de 1954 à 1955.
Si vous avez des renseignements, merci de me les transmettre
auresiennekahina@yahoo.fr
tanemirt

Comité de soutien aux détenus du MCA à meknes

chartre des droits de l’hommeCOMMUNIQUE

Le comité de soutien aux détenus politiques de la cause amazigh de Meknes a tenu sa réunion le 10/01/2008. A cette occasion et suite à la visite rendue aux détenus et la rencontre avec leurs parents et proches, les membres du comité tiennent à exprimer ses remerciements chaleureux à l’égard de toutes et de tous ceux et celles qui continuent d ‘apporter leur soutien aux détenus de Sidi said et à leurs familles. Le comité attire l’attention de l’opinion publique sur certains points relatifs à la situation actuelle.

Rappelons que plusieurs éléments du dossier démontrent encore à l’évidence l’absence de tout lien entre les dix prisonniers amazigh avec les accusations qu’on essaye de leurs endosser :

L’expertise du laboratoire de police a rendu le résultat des analyses, et confirme l’innocence des dix.

Onze témoins se sont présenté devant le juge d’instruction et ont déposé leurs témoignages qui prouvent l’innocence des dix vis à vis des faits qui leur sont reprochés selon les procès verbaux de la police judiciaire.

Les témoins à charge, appelés par la police pour témoigner contre les dix, après leur arrestation le 22/05/2007 se sont rétractés et rejettent les affirmations qui leurs sont attribué par les PV de la police.

Rappelons que les dix ont publié plusieurs communiqués ou ils affirment leur identité amazigh et leur appartenance au mouvement culturel amazigh(MCA) et qu’à ce titre ils luttent pour la reconnaissance officielle de l’identité amazigh dans ses différents aspects en soulignant leur rejet de la violence sous toutes ses formes.

Rappelons que depuis leur arrestation et leur incarcération dans des cellules séparées au milieu des criminels de droits communs, les dix n’ont reçu la visite que d’un seul de leurs parents ; Exception faite de deux parmi eux aucun des dix n’a reçu la visite de leur mères éloignées et sans ressources.

Rappelons qu’un grand nombre d’avocats ont assuré les détenus de leur soutien mais, le nombre effectivement inscrit en défense auprès de la cours d’appel de meknes ne dépasse pas sept(7) avocats.

La première audience après plus de huit mois d’instruction vient d’être reportée, la cause de ce report n’est du qu’à un hasard qui a voulu que cette date du 10/01/2008 coïncide avec le nouvel an de l’hegire une journée officiellement fériée.

Si « ce même hasard » voulait que la prochaine date soit le 17/01/2008, elle coïncidera avec le jour où maître Adghirni (avocat inscrit en défense des dix) est appelé à comparaître devant la cours administrative pour répondre à la demande de dissolution du parti démocratique amazigh qu’il préside.

C’est aussi peut être par hasard que la même date du 17/01/2008 est elle-même choisie par le tribunal de warzazat pour la comparution des dix manifestants amazigh arrêtés depuis le 6/01/2008 à Boumal N Dads

Un hasard aussi que la presse aux ordres entretient un silence complice vis avis des événements graves qui secouent tout le territoire du sud -est et plusieurs universités depuis plus d’une année ?

Alors que des dizaines de milliers de personnes de tous âges ont occupé la rue dans plusieurs villes et villages, alors que ces manifestants scandent des slogans en tamazight pour dire non à la hogra et en réclamant la libération des prisonniers amazigh

Alors que les manifestants arborent des banderoles et des drapeaux du MCA, a Meknes, Rabat, Al houceima, Nador, Oujda, Agadir, Khenifra, Tingir, Boumal n dads, Goulmima, Imtghern, Tilmi, Msemrir Imi lchil, Tiznit, alnif et ailleurs et réclament tous la libération des détenus amazigh et la levée du mépris institutionnel et de la marginalisation qui frappent le sud -est du Maroc et toutes les régions amazigh sans exception.

Alors que les revendications pacifiques du MCA sont accueillies par l’indifférence ou par la répression sauvage et l’emprisonnement des militants amazigh par le pouvoir arabiste et raciste.

Alors que les orientations affirmées de la politique générale de l’état marocain persiste dans une voix hostile à toute forme de reconnaissance réelle et officielle de l’identité amazigh dans ces différents aspects.

Alors que le MCA est plus que jamais engagé à continuer la lutte jusqu’à la réalisation de toutes ses revendications sociale, économiques et culturelles.

Face à tous ces faits, et conscients de la responsabilité du moment historique que traverse le MCA, Nous appelons tous les militants de la cause amazigh et toutes les volontés soucieuses de faire respecter le droit dans ce pays à ne pas céder aux idéologies importées ni aux discours démagogiques qui chercheraient à diffuser le doute et le désespoirs dans notre société.

Appelons toutes et tous à se mobiliser sur les lieux de leur résidence pour encourager le plus grand nombre d’avocats à s’inscrire effectivement et de venir défendre les droits des militants à un jugement équitable.

Soyons toutes et tous au rendez-vous de la prochaine date pour soutenir les détenus, pour dire NON à la haine, NON au mépris et NON à toutes les formes de ségrégation raciales contre le peuple amazigh au Maroc.

TUDERT I TMAZIGHT

TAMAZIGHT I TUDERT

Pour le comité de soutien aux détenus politiques amazigh de Sidi said et à leur famille.

Meknes le 15/01/2008